Musée Girodet

2, rue du Faubourg de la Chaussée
45200 MONTARGIS

Tél :  02.38.98.07.81

Fax : 02.38.85.59.19

Présentation

Le Musée Girodet, classé musée de France, fait l'objet actuellement d'importants travaux de rénovation et d'extension qui nécessitent sa fermeture jusque fin 2016.

Un peintre et un sculpteur au cœur des collections :

Le musée conserve le fonds d'oeuvres le plus important consacré à la carrière et la vie du peintre Anne-Louis Girodet-Trioson né à Montargis en 1767.

Peintures, gravures, lithographies, manuscrits, témoignent de ses premiers essais de peintre d'histoire dans l'atelier de David (La mort de Camille, 1785) jusqu'aux oeuvres de la maturité, pour certaines annonciatrices du romantisme (Portrait de Mustapha, 1819). Ils évoquent également ses talents moins connus d'illustrateurs.

Autour de l'emblématique Leçon de géographie (1803), se révèlent ses liens affectifs avec la famille du docteur Trioson, tuteur puis père adoptif de l'artiste. La découverte de l'univers du maître se prolonge par une évocation de son influence sur certains de ses élèves (François-Louis Dejuinne, Joseph-Ferdinand Lancrenon).

Proche de Girodet et initiateur du musée, Henry de Triqueti né en 1803 à Conflans-sur-Loing, près de Montargis est le second artiste majeur de la collection.

De nombreuses pièces issues du fonds d'atelier du sculpteur romantique retracent le genèse de ses travaux monumentaux - têtes d'études pour les portes de l'église de la Madeleine à Paris (1834-1841) - , de ses commandes officielles - plâtre original du gisant de Ferdinand d'Orléans (1842) - ou de ses projets personnels en arts décoratifs.

Le musée conserve également un ensemble exceptionnel de plâtres préparatoires et études de tarsia pour la décoration de la chapelle funéraire du prince consort Albert de Saxe-Cobourg au château de Windsor, à laquelle Triqueti consacra, à la demande de la reine Victoria, les dix dernières années de sa vie, de 1864 à 1874.

Période d'ouverture

Fermé pour travaux