apiculteur

1330 rue des quatre vents
27500 ST SYMPHORIEN

Tél :  02 32 57 15 87

Ouvert toute l'année

Contact

Présentation

Présent dans le Delta du Nil, le miel jouait le rôle du sucre aujourd'hui et ce, depuis l'Antiquité. Il a été utilisé pour soigner, embellir la peau et embaumer les morts chez les égyptiens. Hippocrate (460/377 av. JC) disait que l'usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse, et le prescrivait pour combattre la fièvre, les blessures, les ulcères et les plaies purulentes. Jusqu'à l'époque de Paracelse, le miel jouissait d'une haute estime en médecine. Il était utilisé notamment comme agent antiseptique pour la guérison des infections et s'avérait efficace pour certains soins de la peau (verrues, boutons...). Il a également été utilisé durant la première et la deuxième guerre mondiale pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats.

Depuis le Moyen Age il sert à la fabrication du pain d'épices et associé au vinaigre et à la moutarde, permit de confire fruits et légumes, et plus récemment d'adoucir certains mets. La vocation première du miel est de servir de réserve aux abeilles pendant l'hiver. Autrefois, les hommes le récoltaient dans des troncs d'arbres ou dans de petites cavités habitées naturellement par les abeilles. Ils ont ensuite aménagé ces troncs ainsi que d'autres constructions rudimentaires. Au siècle passé, dans notre pays, les abeilles étaient encore élevées dans des ruches en paille. À cette époque, le miel était consommé avec la cire ou extrait par pressage. C'est l'apiculteur François Huber de Genève qui mit au point le premier modèle de ruche à cadres mobiles tel qu'il existe de nos jours.

Plusieurs types de miels d'origine, de saveur et d'aspect très variés existent. Le miel est dit « monoflora » lorsque son origine provient en grande partie d'une seule variété de fleurs. Les autres miels sont dits « toutes fleurs » et peuvent être désignés par leurs origines géographiques. Il arrive parfois que le miel se cristallise dans son pot. Contrairement à une idée reçue, c'est un signe de haute qualité ! Plus le miel contient de glucose, plus il se fige vite (miel de trèfle par exemple). Inversement, si le fructose est plus abondant (miel d'acacia entre autre), le miel reste liquide un à deux ans.

Les bienfaits du miel sont multiples et différents selon le type de miel. Le miel renferme moins de calories que le sucre. Il apporte plus d'antioxydants. Lors des Jeux Olympiques les athlètes buvaient de l'eau miellée pour recouvrer rapidement leurs forces. Source de longévité, le miel ralentit les processus physiologiques du vieillissement, et diminue l'affaiblissement prématuré des fonctions vitales. Quant à la gelée royale, les hommes y cherchent toujours le secret de l'éternelle jeunesse...

Quelques crus réputés :

Le miel de romarin aussi appelé "Miel de Narbonne", était considéré par les romains comme le meilleur miel du monde. De couleur blanche et très rare en France, il est principalement produit dans les Corbières.

Le miel de sapin des Vosges est aussi très réputé. De couleur très sombre, il est issu du miellat se déposant sur les branches de sapins.

Le miel de robinier faux-acacia dit miel d'acacia à la saveur douce, est liquide, clair et ne cristallise pas.

Le miel de châtaignier au goût corsé, amer, est visqueux et plus ou moins sombre selon qu'il provient de nectar ou de miellat.

Le miel de lavande, très parfumé, de couleur crème présente une granulation très fine.

Le miel de colza, avec une légère saveur de chou, est de couleur claire. Il cristallise rapidement en raison d'une forte teneur en glucose.

Les miels de garrigue et de montagne sont toutes fleurs, leur saveur et leur aspect dépendent de leurs terroirs.

Activités

Produits fermiers