La Mairie

  • Ville de Saint-Yrieix - Dominique Guillemain d'Echon

45 boulevard de l'Hôtel de ville
87500 ST YRIEIX LA PERCHE

Ouvert toute l'année

Contact

Présentation

Conçue au début du siècle par Lemasson, ce bâtiment d'exception a retrouvé une nouvelle jeunesse en 2000.

En 1789, lors de la Révolution, la maison de la ville de la rue des Plaisances était en ruine et inutilisable. Le conseil général de la commune de 1790 se réunissait au couvent des Récollets, puis, en 1794, dans la maison d'un émigré, François du Garreau de Grésignac, au chevet de la collégiale. En 1852, la municipalité décide d'utiliser comme école les locaux de l'ancien hospice, rue du Marché. La mairie s'y installe provisoirement le 27 février 1868. Deux vastes salles, au-dessus des salles de classe, devaient permettre de loger la mairie plus largement, mais cette solution temporaire ne devait pas empêcher la ville de se doter de bâtiments administratifs plus fonctionnels.

Aussi, en 1897, le conseil municipal vota la reconstruction de la mairie. Mais en cette fin de siècle, un débat passionné animait les conversations : comment choisir le lieu de cette reconstruction ?

Les différents projets ne convenant pas, Michel Gondinet élabora une pétition proposant une nouvelle solution… « Les soussignés, informés de l'intention où est le conseil municipal de Saint-Yrieix de reconstruire l'Hôtel de Ville, émettent le vœu que cette reconstruction se fasse sur l'emplacement dit « du Pré Boussaud ». Cet emplacement est central. Il est vaste, élevé, saint (…) L'occasion est unique ; si notre municipalité ne la saisit pas, SAINT-YRIEIX déjà très menacée est destinée à déchoir (…) Nous espérons fermement que le conseil municipal et la municipalité, s'élevant au-dessus des considérations particulières qui, en pareil cas, doivent fléchir devant l'intérêt général, n'hésiteront pas à édifier la mairie sur le pré Boussaud ». La pétition reçut le soutien 481 électeurs.

Le maire, seul, s'opposa à Michel Gondinet. Mis à voix, le projet fit l'unanimité (à 7 ou 8 voix près) lors d'une réunion rassemblant un demi millier d'électeurs. Le conseil municipal se rallia à la décision populaire et vota son accord le 22 octobre 1897.

Le coût de l'expropriation et de la construction en granit rose s'éleva à 128 000 F et c'est l'architecte Lemasson qui conduisit le projet. Après avoir réalisé l'Hôtel de Ville de Limoges, en s'inspirant de celui de Paris, il bâtit un «petit Limoges» à Saint-Yrieix.

La première pierre fut posée le 14 juillet 1899 et l'inauguration eut lieu le 7 juillet 1901, en présence du Ministre de la Guerre, le Général André, du préfet de la Haute-Vienne, Edgar Monteil, du député de la Haute-Vienne, le Docteur Boutard, d'Arnault sous-préfet de Saint-Yrieix, et du maire Marcel Roux.

99 ans plus tard, le 14 juillet 2000, l'Hôtel de Ville a été rénové dans son intégralité et fut inauguré à nouveau en présence de Michel Sapin, Ministre de la Fonction Public et de la Réforme de l'État, et Daniel Boisserie, député-maire de Saint-Yrieix.