Au cœur de la vallée de la Maurienne, là où le cours de l'Arvan rejoint celui de l'Arc, s'ouvre un large espace dont les versants offrent toute la variété des paysages alpestres avec, en toile de fond, les emblématiques Aiguilles d'Arves. Passage obligé entre la France et l'Italie, carrefour sur la route des grands cols, porte d'accès aux nombreuses stations environnantes, Saint-Jean-de-Maurienne recèle aussi un patrimoine historique remarquable qui en fait une destination à découvrir.
© Pierre Dompnier

Le cloître de la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste


Edifié en 1450 entre le réfectoire des chanoines et la cathédrale, il est un bel exemple d’art gothique.

L'été, son magnifique jardin recèle de magnifiques roses rouges et la tranquillité qui y règne en fait un lieu idéal pour le repos ou la lecture. Un endroit hors du temps à découvrir.

© Pierre Dompnier

Le couteau Opinel

Ce couteau de bois à la virole emblématique a été inventé en 1890 par Joseph Opinel dans le village de « Gevoudaz » entre Albiez-Montrond et Saint-Jean-de-Maurienne. L’emblème de Saint-Jean-de-Maurienne est conservé sur la lame des couteaux savoyards : la main couronnée de saint Jean-Baptiste figurant sur les armoiries de ville. L’entreprise familiale exploite toujours la marque.
Le musée, qui retrace la folle épopée de la coutellerie, situé en plein centre ville, offre 700 m² d’exposition et de boutiques qui feront de vous un expert de ce petit couteau bien plus attachant qu’un couteau Suisse ! Visite libre.

© OTI

Le fromage de Beaufort

Appellation d’Origine Protégée depuis 1968, produit avec du lait cru de la vallée de l'Arvan, le Beaufort est une meule de 40 kilos en moyenne. Le fromage est moulé dans un cercle de bois typique et une toile de lin, affiné pendant 5 mois minimum sur des tablards d'épicéa en caves froides, où il reçoit des soins particuliers (salage, frottage et retournements).

Le magasin de la Coopérative Laitière de la Vallée des Arves (rue saint Antoine) vous réservera le meilleur accueil avec ses produits issus des producteur locaux.

© Pierre Dompnier

Les Aiguilles d'Arve

Cet emblème de la Maurienne  domine la vallée de l'Arvan. « La plus belle trilogie des Alpes » selon l'anglais Coolidge qui en fit officiellement la première ascension en 1878. Cet ensemble géologique est l’illustration de la façon dont les Alpes se sont formées et représente un patrimoine naturel unique et exceptionnel. Elles sont visibles de partout dès que l’on prend un peu de hauteur aux alentours de Saint-Jean-de-Maurienne.

© Pierre Dompnier

Les lacets de Montvernier

 

Cette petite route en lacets très resserrés relie Pontamafrey au petit village de Montvernier. Construite dans les années 30, elle enchaîne 18 virages sur 250 mètres de dénivelé : un véritable défi. Ces petits lacets, empilés les uns sur les autres, accrochés à la montagne, constituent une route des plus spectaculaires de Savoie, et un véritable défi de plaisir pour les cyclo-sportifs.

 

© Pierre Dompnier

Skate-park de la Combe des Moulins

Pour les amateurs de glisses,  sauts et sensations fortes : la ville est équipée d'un des plus beaux skate-parks de la région avec une surface de plus de 1000 m2. Situé dans la zone de Loisirs de la Combe des Moulins dans une zone naturelle boisée vous trouverez : courts de tennis, tables de ping-pong, parcours sportifs, itinéraires de balades, aires de pique-nique avec barbecues, accrobranches… autant de possibilités pour faire une halte ludique et conviviale pour se ressourcer. Accès gratuit.

© Pierre Dompnier

L’aluminium

En 1886, Paul Héroult, physicien français, dépose le brevet de l’électrolyse de l’aluminium. Cette nouvelle industrie est très gourmande en énergie. La Maurienne qui subit un fort exode rural va postuler à l’installation de nouvelle usine. La possibilité de crée des barrages hydro-électriques (à une époque où l’on ne sait pas transporter le courant) va en permettre l’implantation, faisant de la Maurienne « la vallée de l’aluminium français ». Au fil des décennies, les techniques vont se perfectionner et la production augmenter. Ces usines vont être un vrai vecteur de développement de la vallée en terme démographique et économique. Aujourd’hui, l’usine emploie un peu plus de 600 personnes.

© Pierre Dompnier

Galerie INIS

Arrivé en 1974 en Maurienne, Francesco Gallo, dit Inis, tombe sous le charme de la vallée qu’il appelle aujourd'hui encore avec tendresse «la vallée bleue ». Cet artiste peintre sculpteur, reconnu dans le monde entier, est attaché à Saint-Jean-de-Maurienne où il ouvre sa première galerie. L'artiste postimpressionniste y expose ses œuvres (peintures et sculptures) et vous reçoit dans sa galerie située rue Saint-Antoine pour vous accompagner dans votre visite.

Sur les traces des 3 doigts de saint Jean-Baptiste

Partez à la découverte de la ville  en famille !

Le jeu de visite « Sur les traces des 3 doigts de saint Jean-Baptiste » est un parcours mêlant découverte du patrimoine religieux et architectural de la ville et jeu à partager en famille (à partir de 5 ans). A retirer à l’office de tourisme.

 

En images

Localisez Saint-Jean-de-Maurienne sur la carte

Chargement en cours

Office de Tourisme Destination Montagnicimes

Ancien Évêché
73300 Saint-Jean-de-Maurienne

Voir le site internet