Certains Plus Beaux Détours ont une longue tradition équestre : élevages, courses, spectacles...

Aux Saintes Maries de la Mer, chevaux et taureaux se partagent la vedette

Avec plus d’une vingtaine de manades (élevages), la commune des Saintes Maries de la Mer est l’une de celles qui organisent le plus de manifestations à caractère taurin : courses camarguaises, jeux taurins (toro-piscine et jeux de gardians), spectacles de rues (abrivado, bandido, roussataio), ferrades, spectacles et parades équestres, corridas espagnoles et portugaises, férias (Féria du Cheval en juillet et Camargue Plurielle en août), concours de dressage et de tri de bétail… Chevaux et taureaux font incontestablement partie du paysage et de la vie des Saintois et sont associés aux fêtes tout au long de l’année. Dans le village, quatre statues grandeur nature, dont deux de taureaux célèbres, révèlent de l’importance du culte voué à ce duo emblématique. Chaque année, les 10 et 11 novembre, une foule considérable se presse sur la plage Est, cadre unique et privilégié, pour assister aux festivals d’abrivado.

 

Terre d’élevage et berceau de races réputées, le Pays d’Argentan est le fief du cheval. Le Haras National du Pin, situé à une quinzaine de kilomètres, est l’un des sites les plus prestigieux de la région.

 

 

L´hippodrome de la Hardt

Les courses hippiques de la région de Wissembourg remontent au XVIIIe siècle et, à partir de 1862, des courses ont lieu sur les prairies de la Hardt. Et aujourd’hui, tous les lundis de Pentecôte des milliers d´amateurs turfistes se rendent sur l´hippodrome pour assister aux courses et prendre part à la fête folklorique.