Les Parcs naturels régionaux regorgent de trésors naturels et culturels qui n’attendent que votre visite.

Créés depuis 1967, ces parcs ont pour objectifs la protection et la valorisation des territoires ruraux habités, dans une logique de développement durable. Les espaces concernés sont remarquables par la qualité de leur patrimoine naturel et culturel, dont l’équilibre est toutefois fragile.
La France compte 56 parcs naturels régionaux, couvrant 16,5 % du territoire national.
Loin des sentiers battus, partez à la découverte de lieux préservés à travers 13 de nos Plus Beaux Détours !

Parc naturel régional Scarpe-Escaut

Premier parc régional créé en 1968, Scarpe-Escaut est aussi le plus petit. Au sud-est de Lille, ce parc regroupe quatre forêts domaniales, mais aussi des plaines et un ancien bassin minier. Son patrimoine architectural est très varié : pigeonniers et chapelles côtoient carreaux de fosses et fermes. 

Au nord du parc, la ville de Saint-Amand-les-Eaux est un détour incontournable. Seule ville thermale au nord de Paris, elle accueille des curistes en quête de repos qui n’hésitent pas à faire le déplacement vers le département du Nord.
Des fêtes locales se déroulent chaque mois dans cette ville dynamique. La Grand’ Place, au centre, est dominée par une tour abbatiale baroque et un échevinage qui rappellent l’ancienne abbaye du VIIe siècle. La tour est immanquable : les 48 cloches de son carillon sonnent tous les quarts d’heure ! 

Parc naturel régional des Vosges du Nord

Paradis des randonneurs, ce parc est presque entièrement recouvert par les forêts. Ses paysages vallonnés sont aussi bien marqués par des châteaux forts que par les traditionnelles maisons à colombages. 

En Moselle, la ville de Bitche est une élève modèle en matière de développement durable. Ville fortifiée par Vauban, sa citadelle de grès offre une vue imprenable sur la cité, le Parc et l’étang de Hasselfurth. 
Dans le Bas-Rhin, Wissembourg se trouve dans la partie la plus septentrionale de la route des vins d’Alsace.
Elles sont toutes deux dans une zone classée « Réserve mondiale de Biosphère » par l’UNESCO.

Parc naturel régional du Ballon des Vosges

Ce parc est un exemple de biodiversité : on y trouve plus de 2 500 espèces végétales, ainsi qu’une faune variée. Au détour d’une forêt, il n’est pas rare de croiser un chevreuil ou encore un chamois. La richesse de la nature s’exprime aussi dans la diversité des paysages : tourbières et pelouses calcaires laissent place à des villes charmantes : le Parc naturel régional du Ballon des Vosges est le plus peuplé de France !

C’est le cas de Plombières-les-Bains, la ville aux mille balcons. Cette station thermale des Vosges, bâtie par les Romains, a pour particularité de ne posséder (presque) aucune maison sans balcon ! Il est possible d’y suivre une visite guidée des thermes, embellis sous Napoléon III. L’Empereur est à l’initiative de grands travaux d’agrandissement de Plombières : admirez le Grand Hôtel, le Chalet Tivoli ou encore le Parc Impérial.
Pour profiter pleinement de votre séjour dans cette charmante ville, promenez-vous dans ses rues en dégustant la spécialité locale : une glace aux fruits confits macérés dans le Kirsch AOC. 

Au sud du Parc, dans le Haut-Rhin, Thann, cette ancienne ville fortifiée constitue l’un des points d’entrée de la route des vins d’Alsace. La fameuse collégiale Saint-Thiébaut possède un clocher en dentelle exceptionnel. Un proverbe le mentionne en ces termes :  « Le clocher de Strasbourg est le plus haut, celui de Fribourg le plus gros et celui de Thann, le plus beau ».
Pour appréhender son patrimoine, rien de mieux que de déambuler dans ses rues, à la rencontre des maisons de la Renaissance. Le musée municipal, situé dans une ancienne halle aux blés du XVIe siècle, vous en apprendra plus sur l’histoire de la ville dont la mairie a été dessinée par le futur général Kléber. 

Parc naturel régional du Morvan

À cheval sur les quatre départements bourguignons, les paysages du Parc naturel régional du Morvan oscillent entre forêts, bocages, champs et rivières. Prisé des amoureux de la nature, le massif granitique du Morvan plaît autant aux amateurs de randonnées qu’aux adeptes de farniente au bord d’un lac.

La ville médiévale d’Avallon domine le Parc, perchée sur un roc de granit. Cité fortifiée de l’Yonne, elle est connue pour ses jardins-terrasses du Xe siècle. Forte de son patrimoine séculaire, Avallon attire les passionnés d’histoire : au détour de ses rues aux maisons à pans de bois, ne manquez pas ses deux musées. Le musée du Costume présente 3 000 pièces du XVIIIe siècle à nos jours, tandis que le musée de l’Avallonais Jean Desprès allie Beaux-Arts, collections archéologiques et ethnographiques.

Parc naturel régional du Haut-Jura

© Jacques Muyard

Entre montagnes jurassiennes, forêts, lacs et cascades, le Parc naturel régional du Haut-Jura offre un spectacle époustouflant. La faune, comme la flore, est luxuriante : des espèces animales rares, à l’instar du lynx boréal, ont élu domicile dans le Haut-Jura. 
Ce cadre naturel d’exception abrite la ville de Saint-Claude, dont le patrimoine bâti concourt au charme, comme la cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-André du XVe siècle. Qualifiée de capitale de la pipe et du diamant, la ville met à l’honneur ses savoir-faire dans un musée dédié.

Parc naturel régional de Millevaches

À l’ouest du Massif Central, le plateau du Parc naturel régional de Millevaches en Limousin s’étend sur 311 035 hectares. Parfois surnommé “le château d’eau de la France”, cet espace naturel granitique est le lieu de naissance de plusieurs rivières, comme la Vienne ou la Creuse. 

Au pied du Mont Bessou, dans la partie sud du Parc, la ville médiévale de Meymac, en Corrèze, est l’une des plus étendues de France. En conséquence, elle abrite à la fois des paysages naturels propices à la randonnée ou aux sports de plein air ainsi que des bâtiments en granit dont l’architecture, faite de tourelles et de portes monumentales, ne laisse pas indifférent. L’abbatiale Saint-André comme la Halle du XVIe siècle et sa superbe charpente, font partie des trésors de la ville. 

Le Parc naturel régional Livradois-Forez

Ce parc est l’un des plus vastes de France. Largement boisé, c’est une ancienne terre agricole et industrielle. À proximité de chaque ville, de nombreux sentiers de randonnées n’attendent que vous ! Ils vous mèneront vers des sites naturels uniques, comme les vallées glaciaires du Fossat et des Reblats, ou encore les orgues basaltiques du volcan de Montpeloux.

Au cœur de ce Parc, se trouve la ville d’Ambert, connue pour son fromage AOP depuis 1972 : la fourme d’Ambert. On y trouve également la seule mairie ronde d’Europe, ce qui fait la particularité de cette commune du Puy-de-Dôme. Terre d’artisans, Ambert possède une fabrique de papier nommée le Moulin Richard de Bas, qui utilise des techniques anciennes.

Aux portes du Parc Livradois-Forez et de celui des Volcans d’Auvergne, la ville de Brioude se visite à pied : son climat doux et son environnement méritent que l’on prenne son temps. On y découvre la basilique Saint-Julien, construite entre le XIe et le XIIe siècle. Brioude est aussi célèbre pour sa dentelle, qui est d’ailleurs mise à l’honneur dans un lieu dédié, créé par une meilleure ouvrière de France : l’Hôtel de la Dentelle.

@ Gwenaëlle Douard

Dans le Puy-de-Dôme, entre le Parc Livradois-Forez et celui des Volcans d’Auvergne, découvrez la ville d’Issoire. Cette ville chaleureuse aux toits rouges et aux façades hautes en couleur est un arrêt incontournable. Émerveillez-vous devant son abbatiale romane du XIIe siècle : Saint-Austremoine est une imposante église dont l’intérieur est entièrement peint. Avant de vous y rendre, n’hésitez pas à flâner dans les rues d’Issoire, à la recherche des biefs : ces petits canaux ponctués de lavoirs qui parcourent la ville. Il est également possible de se promener le long de la couze Pavin : la balade de la coulée verte, qui part du centre-ville, offre une oasis de fraîcheur grâce à la rivière. 

Le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne

Ce parc s’étend sur 395 068 hectares : c’est le plus vaste de France. Comme son nom le laisse deviner, ses paysages sont jalonnés de volcans, comme les Monts Dômes ou les volcans des Monts Dore. Ses paysages à couper le souffle raviront les amateurs de randonnées et de vacances en pleine nature. 

À l’ouest du Parc, dans le Cantal, se trouve la ville de Mauriac, nichée entre la haute vallée de la Dordogne et le Grand Site National du Puy-Mary. Cette cité millénaire, déjà habitée à l’époque gallo-romaine, est un haut lieu de pèlerinage.

 On y trouve des monuments emblématiques, comme le Monastère Saint-Pierre ou la Basilique Notre-Dame-des-Miracles, tous deux construits au IXe siècle. Cette ville de caractère est un détour de choix pour qui veut allier visites patrimoniales, découverte du terroir et de la nature.

Parc naturel régional du Verdon

Entre Alpes et Provence, ce Parc naturel régional se développe autour des gorges du Verdon. Ce parc bénéficie d’un fort taux d’ensoleillement, propice au développement des activités touristiques, mais aussi à celui de la faune et de la flore. 

Gréoux-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence, est une véritable oasis romantique selon l’écrivain Jean Giono. En effet, il fait bon vivre dans la troisième station thermale de France ! Après votre baignade dans l’eau à 42℃ de ces thermes millénaires, vous prendrez sans aucun doute plaisir à déguster les produits du terroir, protégés par des AOP et des IGP, comme la truffe ou l’amande. Pour prolonger ce séjour ressourçant, rendez visite aux commerçants proposant de la lavande AOP : celle-ci a des vertus relaxantes et apaisantes. 

Parc naturel régional des Alpilles

Dernier contrefort avant le delta du Rhône, le Parc naturel régional des Alpilles se démarque par des paysages de plaines situés en contrebas direct des montagnes. Cette zone naturelle est façonnée par l’homme : 70 % de sa superficie est dédiée à l’AOP oléicole Vallée des Baux. Grâce au climat méditerranéen, l’olivier a la part belle dans les Alpilles. 

© Bernard Adobe Stock

Une autre facette du parc s’exprime pleinement aux Saintes-Maries-de-la-Mer, dans les Bouches-du-Rhône : les marais salants de la Camargue, sont classés réserves de Biosphère de l’UNESCO. Cette ville côtière a su conserver un lien fort avec ses traditions : il existe encore de nombreux élevages de chevaux et de taureaux. Saintes-Maries-de-la-Mer a une conscience forte de son patrimoine culturel immatériel, elle fait vivre ses traditions à travers des commémorations et perpétue les savoir-faire, notamment en matière de costumes traditionnels. 

Article rédigé en partenariat avec J’aime mon patrimoine

Pour en savoir plus
sur les Parcs naturels régionaux :