présentation de l'association

C’est à la fin de l’année 1998, à l’initiative de M. Jean Jacques DESCAMPS et de la ville de Loches, que 32 petites villes se sont regroupées pour constituer ce réseau des Plus Beaux Détours de France. Il s’agissait alors de proposer une offre touristique cohérente permettant de découvrir la diversité du territoire français, notamment en dehors des zones les plus fréquentées qui concentrent près de 80% des visiteurs.

Aujourd’hui l’association, forte de 104 communes (+ une outre-mer), est répartie dans toutes les régions de France et dans 71 départements. Toutes ces communes obéissent à un cahier des charges spécifique et font l’objet d’un audit périodique d’évaluation. Plus qu’un label, la marque « Plus Beaux Détours » doit donc être considérée comme une appellation contrôlée qui s’efforce de garantir au visiteur que le détour en vaut la peine.

Si ces jolies petites villes sont bien évidemment diverses dans ce qu’elles offrent à découvrir, elles présentent des caractéristiques communes qui font la cohérence du réseau : nombre d’habitants compris entre 2.000 et 20.000, intérêt du patrimoine tant architectural qu’immatériel, animation de la cité, identité artisanale et gastronomique, capacité d’accueil, dynamique de développement et d’aménagement, atmosphère générale de la ville et de son centre historique ou commercial.

Pour donner plus d’ampleur à son action et permettre une diffusion record de son guide (édité à 212 000 exemplaires en 2016), le réseau sait pouvoir compter sur ses partenaires : Michelin, le syndicat Uni-VDL (Véhicules de loisirs), La Poste, la SNCFAntargaz et ERDF